GROUPE/AUTEUR:

OMD

(DEFAULT)

TITRE:
LIBERATOR (1993)
LABEL:
VIRGIN
GENRE:
POP

"OMD nous livre un album sans véritable génie à la qualité moyenne."
TONYB - 03.07.2013 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
3/5
Continuant à porter seul sur ses épaules la marque OMD, Andy McCluskey poursuit néanmoins son bonhomme de chemin avec, dans la continuité de Sugar Tax, la publication en 1993 de Liberator, album pour lequel Phil Coxon vient l'épauler aux programmations, tandis que quelques invités viennent assurer les chœurs et une partie de guitare.

Pas de révolution par rapport à l'album précédent, ni de retour en arrière aux expérimentations électroniques des années 80 : Liberator nous propose de nouveau une douzaine de compositions pop synthétiques soignées, mélodies faciles et rythmiques dansantes de rigueur. Là encore, le style convie plutôt les Pet Shop Boys que Kraftwerk, et seule la qualité de réalisation et de production permet d'éviter que l'ennui ne s'installe, car l'inspiration n'est pas l'apanage premier de cette nouvelle offrande.

En effet, beaucoup de titres dont les durées oscillent entre trois et quatre minutes, présentent une structure ultra-classique couplet/refrain, ce dernier se trouvant répété ad-libitum en fin de plage. En clair, passées deux minutes, ces morceaux n'ont plus grand-chose à proposer si ce n'est une ritournelle de quelques secondes certes bien troussée mais à la répétition plus que lapidaire.

Alors bien entendu, l'ensemble reste de qualité, et des titres comme Stand Above Me ou le magnifique Christine et ses percussions sont autant de tubes en puissance, tandis que l'instrumental Agnus Dei vient judicieusement rompre l'enchaînement de chansons pop synthétiques en plein milieu d'album. Du coup, malgré les critiques formulées précédemment, on finit par se laisser prendre par cette ambiance mi techno mi new-age qui, sans solliciter outrageusement les neurones, permet néanmoins de passer un agréable moment.

Usant d'une recette ayant fait ses preuves, au risque d'en abuser, OMD nous livre un album sans véritable génie, mais dont la qualité moyenne lui permet néanmoins de tenir une place à ne pas négliger dans la discographie du groupe.

Plus d'information sur http://www.omd.uk.com/



GROUPES PROCHES:
ELECTRIC BIRD NOISE, ULTRAVOX

LISTE DES PISTES:
01. Stand Above Me - 3:33
02. Everyday - 3:57
03. King Of Stone - 4:17
04. Dollar Girl - 4:19
05. Dream Of Me (based On "loves Theme") - 4:13
06. Sunday Morning - 3:23
07. Agnus Dei - 3:39
08. Love And Hate You - 3:18
09. Heaven Is - 4:30
10. Best Years Of Our Lives - 4:35
11. Christine - 5:04
12. Only Tears - 4:14


FORMATION:
Doreen Edwards: Choeurs
Ibrahim Osi Efa: Choeurs
Nathalie James: Choeurs
Andy McCluskey : Chant / Guitares / Claviers
Beverly Reppion: Choeurs
Nigel Ipinson: Piano
Phil Coxon : Programmations
Stuart Boyle : Guitare (1, 6)


TAGS:
-
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC OMD
DERNIERE ACTUALITE
Orchestral Manoeuvres In The Dark au Bataclan en février
Toutes les actualités sur OMD
DERNIERE INTERVIEW
"C’était vraiment dangereux de faire un nouvel album parce que si nous avions fait de la merde, tout s’écroulait sur nos têtes"

NOTES
- /5 (0 avis) 3/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
SIGUR ROS: Kveikur (2013)
ROCK ATMOSPHERIQUE Kveikur est un sans faute. La plongée dans l’univers du groupe reste source de plaisir trouble et d’ivresse fragmentaire.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
FEAR FACTORY: Transgression (2005)
HEAVY METAL "Trangression" flirte trop souvent avec la ligne rouge, quelques bonnes chansons ne sauvant pas l'ensemble de la médiocrité.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT OMD
OMD_The-Punishment-of-Luxury
The Punishment Of Luxury (2017)
4/5
-/5
AUTRE LABEL / POP
OMD_English-Electric
English Electric (2013)
4/5
-/5
BMG / POP
OMD_History-of-Modern
History of Modern (2010)
4/5
-/5
AUTRE LABEL / POP
OMD_Universal
Universal (1996)
3/5
-/5
VIRGIN / POP
OMD_Sugar-Tax
Sugar Tax (1991)
3/5
-/5
VIRGIN / POP
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020