GROUPE/AUTEUR:

OMD

(DEFAULT)

TITRE:
UNIVERSAL (1996)
LABEL:
VIRGIN
GENRE:
POP

"Universal ne restera pas gravé dans les mémoires souffrant d'un manque d'inspiration certain et de l'absence de moments vraiment forts."
TONYB - 10.07.2013 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
3/5
Troisième album en solitaire pour Andy McCluskey sous la dénomination OMD (avec néanmoins deux titres co-signés par Paul Humphreys, comprenne qui pourra) … et le moins que l'on puisse dire est que la recette appliquée depuis Sugar Tax ne va une nouvelle fois guère évoluer pour cette ultime publication avant la mise en sommeil du groupe.

Aussi, pour un descriptif global de l'œuvre dont il est ici question, je ne pourrais que renvoyer le lecteur assidu vers la chronique de Liberator, prédécesseur d'Universal, ce dernier étant peu ou prou réalisé à partir des mêmes ingrédients, donnant au final une collection de pop-songs soignées, aux mélodies faciles et aux arrangements consensuels, avec un côté dansant un peu moins présent qu'auparavant.

Là encore, le meilleur titre est celui qui ouvre le bal, et la présence conjointe d'une véritable batterie et d'un bassiste de renom (Phil Spalding), tout comme une construction un peu plus élaborée que pour les autres titres de l'album, ne sont sans doute pas étrangers au fait qu'Universal lance cette galette sous de bons auspices. Malheureusement, la suite va s'avérer nettement moins enthousiasmante ; non pas que ces morceaux soient foncièrement mauvais, mais l'impression de redite et de déjà-entendu vient rapidement polluer l'appréciation brute que l'on pourrait en avoir, la faute aux deux précédents albums construits sur le même moule.

Alors pour sortir de la routine, OMD vient apporter deux nouveautés de taille quand on les compare à la musique électronique répétitive produite par le groupe dans les années 80, avec la présence d'un chœur gospel pour un titre complètement a-capella – The Gospel of St Jude –, et la présence d'un orchestre à cordes sous la conduite d'Anne Dudley (Art of Noise) pour accompagner If You're Still in Love with Me … pour un effet plutôt raté, ces deux titres s'avérant bien poussifs et plutôt en décalage par rapport au style habituel du groupe.

Au final, ce dernier album, précédant une mise en retrait que l'on pensait définitive avant que le groupe ne reprenne ses activités dans sa formation originale en 2010, ne restera pas gravé dans les mémoires, souffrant d'un manque d'inspiration certain et de l'absence de moments vraiment forts. Malgré tout, une qualité de réalisation irréprochable permettra néanmoins de passer un moment somme toute agréable à son écoute … sans plus.

Plus d'information sur http://www.omd.uk.com/



GROUPES PROCHES:
ULTRAVOX, ELECTRIC BIRD NOISE

LISTE DES PISTES:
01. Universal – 5'41
02. Walking On The Milky Way – 4'38
03. The Moon & The Sun – 3'37
04. The Black Sea – 3'38
05. Very Close To Far Away – 5'45
06. The Gospel Of St Jude – 2'23
07. That Was Then – 4'27
08. Too Late – 4'09
09. The Boy From The Chemist Is Here To See You – 4'41
10. If You're Still In Love With Me – 2'51
11. New Head – 5'01
12. Victory Waltz – 2'45


FORMATION:
Carol Kenyon: Choeurs
Hannah Clive: Choeurs
Maggie Keane: Choeurs
Andy McCluskey : Chant / Guitares / Claviers
Anne Dudley: Arrangements quatuor à cordes (10)
Breda Dunne: Choeurs
Chuck Sabo : Batterie
Jimmy Taylor : Guitare (7)
Matthew Vaughan : Claviers / Guitare, piano, basse
Phil Spalding: Basse
The Richard Allen Singers : Voix (6)


TAGS:
-
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC OMD
DERNIERE ACTUALITE
Orchestral Manoeuvres In The Dark au Bataclan en février
Toutes les actualités sur OMD
DERNIERE INTERVIEW
"C’était vraiment dangereux de faire un nouvel album parce que si nous avions fait de la merde, tout s’écroulait sur nos têtes"

NOTES
- /5 (0 avis) 3/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
BLACK SABBATH: 13 (2013)
HEAVY METAL Du Black Sabbath pur jus, originel à défaut d'être original.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
INGRANAGGI DELLA VALLE: In Hoc Signo (2013)
ROCK PROGRESSIF Une musique puissante et originale qui mérite qu'on s'y intéresse et dont le foisonnement d'idées ne demande qu'à être canalisé.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT OMD
OMD_The-Punishment-of-Luxury
The Punishment Of Luxury (2017)
4/5
-/5
AUTRE LABEL / POP
OMD_English-Electric
English Electric (2013)
4/5
-/5
BMG / POP
OMD_History-of-Modern
History of Modern (2010)
4/5
-/5
AUTRE LABEL / POP
OMD_Liberator
Liberator (1993)
3/5
-/5
VIRGIN / POP
OMD_Sugar-Tax
Sugar Tax (1991)
3/5
-/5
VIRGIN / POP
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020