ARTISTE:

SOUND OF CONTACT

(FRANCE)
TITRE:

DIMENSIONAUT

(2013)
LABEL:

INSIDEOUT MUSIC

GENRE:

ROCK PROGRESSIF

TAGS:
"Sous des allures conceptuelles futuristes, "Dimensionaut" s’avère être un magnifique hommage subliminal au rock progressif atmosphérique."
STRUCK (27.05.2014)  
4/5
(3) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Débutée en 1999 avec l’album "All of Who You Are" suivi de deux autres productions, la carrière de Simon Collins n’a jamais réellement décollé et pourrait se résumer à quelques duos, collaborations et/ou participations prestigieuses (comme notamment la reprise de "Supper's Ready" de l’album "Genesis Revisited II" de Steve Hackett). Créé en 2010 avec son ami Dave Kerzner, le projet Sound Of Contact insufflera-t-il l’âme nécessaire à celle-ci et ainsi lui donner l’impulsion qui lui permettrait de s’éloigner de l’ombre étouffante de son illustre père ?

Si les premières notes de "Sound of Contact" très typé Porcupine Tree au gré des harmonies aussi bien vocales que musicales auront le don de rassurer, le magistral instrumental "Cosmic Distance Ladder" transpirant le progressif par tous ses pores en laisseront beaucoup sur le carreau. A l’instar de l’énergique Riverside époque "Anno Domini High Definition", on y retrouve un break terriblement groovy, le tout caressé voluptueusement par les claviers de Dave Kerzner aux accents Banks et quelques plans de batteries de Simon Collins si spécifiques à un certain Phil… Collins. Cette dernière affiliation prend tout son sens sur l’envoûtant pop progressif atmosphérique "Pale Blue Dot" tant la tessiture et certains phrasés de Simon Collins sont proches de ceux de son géniteur.

Certains crieront même au plagiat sur les tubes en puissance que sont "Not Coming Down" ou "Closer To You". Pire, il y a fort à parier que dans ces conditions, Sound of Contact s’attirera les foudres des fans de certains puristes qui reprocheront un aspect trop "commercial" à la majorité des titres en présence… A l’inverse, d’autres seront vraisemblablement émus aux larmes au contact de titres enchanteurs comme "Beyond Illumination" qui enregistre la participation d’Hannah Stobart (The Wishing Tree, projet acoustique avec Steven Rothery) qui pour l’occasion nous offre un sublime mariage vocal totalement envoûtant. Mieux, certains sceptiques puristes pourraient radicalement changer d’avis et juger Sound of Contact sous un angle totalement différent au contact de l'énorme final "Möbius Slip", d’une richesse insoupçonnable. A la manière d’un Ayreon, cette pièce épique et atmosphérique de quatre actes pour 19 minutes alliant ambiances Floydiennes, riffs metal et sonorités futuristes devrait à coup sûr rallier tous les suffrages.

Sous des allures conceptuelles futuristes, "Dimensionaut" s’avère être un magnifique hommage subliminal au rock progressif atmosphérique. L’immersion dans cet univers enchanteur devrait à coup sûr plaire aux fans de progressif assez tolérants pour accepter certains aspects pop et se concentrer sur la richesse plurielle de cet album mais également - et surtout devrions-nous dire - les nostalgiques du Genesis époque Phil Collins. Au final, "Dimensionaut" est une vraie découverte et il devrait propulser Sound Of Contact comme un futur élément incontournable du microcosme progressif... Mission réussie !


Plus d'information sur http://www.soundofcontact.com/



GROUPES PROCHES:
PORCUPINE TREE, GENESIS


LISTE DES PISTES:
01. Sound Of Contact
02. Cosmic Distance Ladder
03. Pale Blue Dot
04. I Am Dimensionaut
05. Not Coming Down
06. Remote View
07. Beyond Illumination Feat. Hannah Stobart
08. Only Breathing Out
09. Realm Of In-organic Beings
10. Closer To You
11. Omega Point
12. Möbius Slip

FORMATION:
Dave Kerzner: Claviers
Kelly Nordstrom: Guitares / Basse
Matt Dorsey: Guitares / Basse
Simon Collins: Chant / Batterie
   
(3) AVIS DES LECTEURS    
LIGHTFOOT
05/07/2013
71
  0 0  
5/5
Collins... Simon Collins... Sûr que le fiston ne peut renier son héritage génétique. Le lien vocal, mélodique et rythmique est flagrant, évidemment. Mais on prend, on prend... Nom d'une grosse caisse, le grand Phil ne peut qu'être scotché par le talent absolu déployé par sa descendance directe ! Album bluffant de qualités à tous points de vue, il est en effet plutôt rare de se passer en boucle un album qui de bout en bout ne recèle QUE des perles (ou quasiment...). Tour à tour, atmosphérique du plus grand crû, pop "high class" ou délibérément épique, Dimensionaut est renversant de beauté, et d'intensité. Dans la lignée du meilleur des Porcupine, Big Big Train ou autre Opeth, des pièces telles que "Beyond illumination", "Cosmic distance ladder" (dont le break est effectivement tueur), "I am Dimensionaut"(autre break absolument divin au clavier), "Omega point" ou le final "Möbius slip", ahurissant de puissance, vous laisseront proprement exsangues ! Production divine, voix et choeurs au taquet, compos à tomber, avec un style bien défini, cet album est déjà celui de l'année, à coup sûr. Bon, allez, j'y retourne !
CORTO1809
04/07/2013
  0 0  
4/5
Effectivement, il y a quelque chose dans le chant et l'interprétation qui rappelle le Genesis de l'époque Phil Collins, sans que cela ne constitue une gêne. Sound Of Contact nous sert un rock progressif agréable et facile, il serait dommage de bouder son plaisir.
TONYB
10/06/2013
  0 0  
4/5
Du rock intelligent, oscillant entre pop de haut niveau et progressif. L'analogie avec Phil Collins ne m'a pas forcément sauté aux yeux, je trouve pour ma part que les compositions les plus "simples" rejoignent plutôt l'univers du dernier album de Ray Wilson (on ne sort décidément pas de la genèse !).
Hautement recommandable

Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
3.8/5 (8 avis)
STAFF:
4/5 (9 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
Sound of Contact: Dimensionaut
DERNIERE INTERVIEW
SOUND OF CONTACT (06 MAI 2014)
Rencontre avec les membres fondateurs de Sound Of Contact pour une interview évoquant l'avenir et le passé du groupe mais aussi Genesis et Phil Collins...
 
AUTRES CHRONIQUES
ISACAARUM: Whorecraft (2014)
BLACK METAL - Isacaarum tabasse à tout va et crache sa semence avec une violence entraînante... "Whorecraft" n'est à prendre que pour ce qu'il est, une rondelle de série B dont la survoltée efficacité n'a d'égale que la rapidité avec laquelle on l'écoutera...
THE ROLLING STONES: Voodoo Lounge (1994)
ROCK - Parfaitement gérés par la main de fer dans un gant de velours de Don Was, Richards et Jagger prouvent une fois de plus quels formidables compositeurs ils sont et à quel point l'alchimie explosive qui existe entre eux est unique.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022